Les arcs : Les différents arcs

Rechercher dans Matériel
Par thomas le Jeudi 30 octobre 2008 @ 10:35:49


Les différents types d'arcs

Il existe différents types d'arcs selon les besoins de chacun et la discipline pratiquée:

 Les arcs classiques
 Les arcs à Poulies
 Les recurves
 Les Long Bow


 

L'arc Classique :


Image avalon
L'arc classique peut être soit monobloc (d'une seule pièce), ou encore démontable (la poignée plus deux branches).

L'arc peut être fabriqué intégralement en bois (arc de débutant ou arc de chasse). Les arcs de haut niveau ont une poignée métallique (aluminium, magnésium) moulée ou usinée. Les branches sont fabriquées en matériaux composites (fibre de verre - bois, céramique - carbone, ...).

Un arc est caractérisé par deux paramètres : sa taille exprimée en pouces, et sa puissance exprimée en livres.

Les tailles courantes sont de 54", 58", 60" (137 cm, 147 cm, 152 cm) pour les enfants et de 66", 68" et 70" (167 cm, 173 cm, 178 cm) pour les adultes. La puissance varie entre 10 et 50 livres.


L'arc à Poulies :


L'arc à poulies (ou compound) est une variante de l'arc classique ; au lieu que la corde soit attachée à l'extrémité de la branche d'un arc classique, elle est accrochée à la suite d'un câble qui est lui même attaché aux poulies des branches du compound. Cette modification demande une structure très différente de l'arc classique.

L'arc à poulies est donc plus petit, ses branches plus rigides ce qui implique que l'angle au niveau de la corde une fois tendu soit plus important. Lorsque que l'arc est complètement bandé, l'allonge atteint sa valeur maximale qui est toujours constante à cause des poulies, ce qui permet de ne pas avoir de clicker. Grâce à cette propriété on utilise un décocheur, tout simplement pour que le décochage soit toujours net et identique et pour faciliter la traction de l'arc.
Mais le principal avantage de l'arc à poulies est de diminuer par 2,5 ou plus la tension ressentie par l'archer, une fois l'arc tendu tout en conservant la puissance de départ lorsque la flèche quitte l'arc.

Image arc à poulie 2
Comme le montre ce schéma, l'arc à poulies est assez complexe même lorsqu'il est nu.

Tout les compounds sont à puissance réglables. C'est l'enfoncement de la branche qui modifie cette puissance.

La visette permet à la fois pour l'archer de définir un 3eme point de repère dans sa visée car il regarde la cible à travers son viseur et à travers à la visette. En fait, il regarde dans la corde. Mais la visette sert aussi comme un verre de lunette à améliorer la vision de la cible, de la rendre moins floue.

Le compound pourrait faire apparaître 3 cordes, en fait, il y en a qu'une dépendant d'un câble secondaire qui fait le tour des 2 poulies, ce qui fait apparaître les 2 autres cordes restantes. Pour éviter le frottement de la corde et du câble, on utilise parfois un écarteur de câble; mais maintenant, sur la plupart des compounds, le câble est situé de part et d'autre de l'axe des poulies donc de la corde, les câbles sont justes séparés entre eux mais plus séparés de la corde.

L'arc à poulies est aussi conçu pour avoir un repose flèche assez complexe et réglable dans les 3 dimensions.


Le Recurve :


Image recurvex.jpg









Il s'agit d'un arc classique monobloc en général
utilisé pour la chasse.

On l'appelle recurve du mot anglais signifiant recourbé.


Le Longbow :


Le longbow (anglais: arc long) est un arc droit avec une seule courbure, qui peut posséder une fenêtre de tir et un plancher de flèche.

Traditionnellement les meilleurs "arcs de guerre" anglais et gallois étaient fabriqués avec de l'if italien. Celui-ci était aussi grand que son archer ou yeomen. On tirait alors des flèches en bois et on n'utilisait aucune aide à la visée.

Il s'est rendu célèbre pour l'avantage qu'il a pu donner aux troupes anglaises de la Guerre de Cent Ans. À bout portant, cet arc était capable de percer les meilleures armures de l'époque. On raconte que le yeomen pouvait tirer trois flèches avant que la première n'atteigne sa cible. En créant ainsi à plusieurs un nuage de flèches, les Anglais cherchaient à créer la panique.

Il a été utilisé jusqu'à la Première révolution anglaise puis remplacé par les mousquets à platine à mèche. Bien que les armes à feux avaient le désavantage d'être longues à charger, elles apportaient un avantage psychologique dû à la fumée et au bruit et surtout le grand avantage de pouvoir être maniées sans entraînement.



Imprimer

Liens Relatifs




    L'Article le plus lu à propos de  Matériel :



    Les dernières nouvelles à propos de Matériel :


    Page Spéciale pour impression  Envoyer cet Article à un ami 

    Liens







    Galeries Photo


    Photos prises au trophée des arcades du 23 mars 2014
    Trophée des arcades 2014

    Temps : 0.0635 seconde(s)